Démarche thérapeutique :

Le levier motivationnel qu’est la présence du cheval et l’environnement qui s’offre à la pratique de l’équithérapie permet des activités variées autour du cheval.

Les séances ne se réalisent pas toutes à cheval, cependant les actions sont menées à son contact.

La fréquence et la durée des séances varient en fonction des besoins et des objectifs personnalisés.

Nous.jpg

Il n’existe pas de séance type, chaque prise en charge est différente et personnalisée, adaptée aux besoins et objectifs thérapeutiques mis en place.

Chaque thérapeute travaille en fonction de son cursus, de son vécu et de son expérience.

Ma pratique de l’équithérapie est empreinte par la phénoménologie et l’approche humaniste.

J’appréhende les personnes dans leur globalité, le corps et l’esprit étant étroitement liés.

- Dans la prise en charge les interactions au sein de la triade thérapeutique (thérapeute, patient, cheval) et les actions que je mène visent à un mieux-être chez la personne.

Véritable thérapie de "l’ETRE avec" par la relation instaurée dans la triade thérapeutique. Le rapport à l’altérité va permettre un ancrage et contribuer à ce que l’on appelle la continuité de l’être, constitutive de la sécurité basale.

Entrer en relation avec le cheval, sous-entend que l’on entre dans son monde. Pour aller à sa rencontre, on se met en mouvement.

C’est une thérapie où le patient est actif.

La dynamique et le mouvement sont constitutifs de la vie, ils permettent une ouverture au monde mais aussi une ouverture à soi.

Mettre son corps en mouvement, c’est l’investir, cela implique de se (re)connecter à soi pour aller à la rencontre de l’autre.

En équithérapie on mobilise les compétences psychiques, motrices, sensorielles et relationnelles.

C’est une prise en charge qui est propre à chacun.

 

La personne est prise en compte dans sa globalité et dans son individualité.